jeudi 29 mars 2012

Gelée de pommes et cerises à grappes


Je ne sais pas si parmi vous certains ou certaines connaissent les cerises à grappes. Là où j’ai grandi et où mon père habite encore, ces toutes petites cerises rouges poussent en abondance dans les bois. Plus l’été avance, plus les cerisiers à grappes deviennent chargés et plus les cerises deviennent d’un beau rouge foncé tirant sur le noir. Elles ne sont pas très bonnes crues pour la dégustation car elles laissent la langue épaisse et pâteuse (j’en ai fait souvent l’expérience quand j’étais jeune). Mieux vaut les faire cuire car à la cuisson, elles dégagent leur arôme de cerise. Pour faire cette gelée, j’ai pris ma recette de gelée de pommes habituelle à laquelle j’ai ajouté des cerises à grappes.

Ingrédients :

2,8 kg de pommes rouges, coupées en morceaux, avec la pelure, le cœur, les pépins et la chair (pour moi, 2 kg de pelures, de pépins et de cœurs + 800 grammes de chair de pommes)
8 tasses d’eau froide
¼ tasse de jus de citron frais (1 à 2 citrons)
5 tasses de sucre
2 tasses de cerises à grappes

Méthode :

Dans une grande casserole, porter à ébullition les pommes avec tous leurs morceaux, les cerises, l’eau et le jus de citron. Réduire ensuite le feu et laisser mijoter à petits bouillons pendant 30 minutes, à découvert, sans remuer, jusqu’à ce que les pommes soient tendres.

Tapisser une passoire de plusieurs épaisseurs de coton à fromage (étamine) et la placer au dessus d’un grand bol. Verser les pommes dans la passoire et laisser égoutter environ 3 heures (ou toute une nuit) sans écraser ou presser les fruits (vous pouvez remuer très doucement pour faire descendre le liquide). Vous devriez obtenir environ 7 tasses de liquide.

Dans la même casserole utilisée précédemment, porter à ébullition le jus de pomme et le sucre. Réduire le feu et laisser mijoter en remuant de temps à autre jusqu’à ce que le thermomètre à bonbons indique 104°C (220°F).

Écumer soigneusement pendant la cuisson. Vous pouvez aussi vérifier la consistance de la gelée en déposant une goutte sur une assiette froide placée au réfrigérateur. Si la goutte se fige, c’est prêt! Mettre la gelée en pots stérilisés.

(Source : Déclinaison – Jasmine Cuisine)

Imprimer la recette

3 commentaires :

Kim a dit...

Des bonnes vieilles cerises noires qui laissent la bouche pâteuse. Ça c'est des souvenir d'enfance!

BoopCook a dit...

excellente gelée

Carole a dit...

Je connais très bien ces cerises! J'en mangeais en grande quantité losrque j'étais jeune. C'est vrai que j'avais la bouche pâteuse et les dents tachées mais leur goût sûr était irrésistible.